On en parle

Ancenis – Finale des slaloms – Résultats

Une Finale sous le soleil La Finale de la Coupe de France des Slaloms les 8-9 septembre a permis à la discipline de célébrer ses pilotes, tous réunis sur la piste d’Ancenis, au sein de diverses catégories décernant chacune un titre.

En dépit d’une température dépassant les 30 degrés, qui a rendu délicate la gestion des pneumatiques, les concurrents engagés sur cette Finale de la Coupe de France des Slaloms ont offert au millier de spectateurs, attirés par un excellent travail de communication de l’ASA Nantes Atlantique, un spectacle de qualité. La réussite était également populaire grâce aux nombreuses animations gratuites à disposition : Village des Ligues, simulateurs de conduite, baptêmes de pistes avec le premier proto électrique français (la Flash 4), concert de rock…

Sur la piste, le record est tombé lors du duel qui a opposé Alfred Arpin à Stéphane Lamoureux pour le symbolique meilleur chrono au général (la Finale ne tenant pas compte du classement scratch, mais seulement des classements des groupes pour l’attribution des titres). À l’addition des deux meilleurs passages sur une piste de 2000 mètres, les deux pilotes n’étaient séparés que par 3 petits dixièmes de seconde !

En Groupe D/E, c’est donc Alfred Arpin qui domine 29 monoplaces fort bien pilotées et devance Stéphane Lamoureux, vainqueur de 2 des 4 manches. À la troisième place, de nouveau un Normand, Thibault Lemoine, qui remporte aussi le titre de meilleur jeune devant un autre espoir, Enzo Santelli. Jean-Jacques Derrey, 5e, sauve l’honneur des « anciens » devant la révélation (espoir échappement de l’année en 2017) Cindy Gudet, également meilleure féminine. La relève est en marche !

Un peu moins de suspens en groupe CN/CM (19 partants) où le local Arnaud Mornet, qui réside à 30 kilomètres du circuit, a dominé une meute de CM hurlants à 13000 tours – pour la plus grande joie du public – sur sa très ancienne barquette ARC animée par un rare moteur Citroën BX qu’il prépare lui-même. Le très beau Tracking  de Régis Boiteux devance ensuite le BRC de Ludovic Somaré ; tandis que les deux Speedcar de Stéphane Baud et Loïc Hebinger suivent, avec la coupe de meilleur jeune CM pour ce dernier. Meilleure féminine de ce groupe, Pauline Berton, sur un Silvercar gentiment prêté par son sponsor Tony Pasteau.

En F2000 (28 voitures classées), victoire du local François Métayer sur sa petite et légère AX sport de Classe 1, qui devance un autre régional Francis Mornet (le père d’Arnaud vainqueur en CN)  avec une originale BX sport1600. Troisième, Felix Volpierre confirme l’aisance des AX sur ce circuit et devance Thierry Jabet toujours dans les hauts du classement sur sa belle 106. Cinquième du groupe, Mickael Laret impose sa Clio RS en tête de la classe 3 devant la Saxo VTS de Jean Francois Cornil et la Supercinq de Fabrice Dussoulier.

En FC/FS, huit très belles « anciennes » ont été très largement dominées par la GECEM de Cédric d’Amico (première voiture fermée du classement final), privé  de son habituel adversaire « Satanas ». Second, Jean-Marie Guibot impose sa Rallye 2 sur ses terres devant la voiture sœur de Thibault Paul, meilleur jeune, lesquels devancent un groupe de mythiques Alpine A110 très appréciées du public.

Des 18 voitures engagées en Groupe A, Yannick Lauber émerge et renouvelle son succès de l’an dernier à Roanne au volant de sa Clio Cup. Christophe Allard, en dépit de la casse de son autobloquant aux essais lui ayant fait manquer la première manche, le suit de près et remporte la classe 2 avec sa Saxo. Sylvain Bidaud est 3e devant la 106 Kitcar d’Alain Barberon et la Clio RS d’Anthony Fleury. Le meilleur jeune du groupe A est Romain Pezot et la meilleure féminine Odile Bec, laquelle devance sa fille Ophélie Poitevin sous le regard de l’ami Raymond pas qualifié !

Course très disputée entre les 22 voitures du groupe N avec un triplé de Clio Williams. Olivier Sacchi s’impose ainsi devant la famille Ghesquière, le papa Éric devançant le fils Baptiste qui se console avec la coupe du meilleur jeune du groupe ! Quatrième et premier en N2, le régional Christophe Maheu confirme sa belle saison et devance la R5GT Turbo toujours dans le coup de Mikael Porhansl, victorieux de la classe 4, et la Saxo VTS de Laurent Rauber. La classe 1 est remportée par le jeune Julien Grillot sur sa 106 XSI, devant l’AX GTI de Florian Raymond et l’autre Peugeot d’Alexandre Lockert.

Cette piste d’Ancenis, généralement fréquentée par des karts, aura permis d’exposer une discipline qui permet à de nombreux pilotes de débuter en sport automobile. Rendez-vous l’année prochaine à Mulhouse le 15 septembre !


Ce samedi 10 janvier la cérémonie de remise des prix de la Ligue Régionale Bretagne Pays de la Loire du Sport Automobile, sous la présidence de Patrick Morisseau.

Outre les habituelles récompenses remises aux lauréats des différentes catégories, quelques prix spéciaux étaient remis lors de cette soirée. Pour la première fois, la commission départementale de sécurité routière était mise en avant pour le travail important réalisé pour la délivrance des autorisations sur nos différentes épreuves. C’est ensuite Pierre Tollemer, père du rallycross de Lohéac, qui venait au micro de Bruno Vandestick et de Lucette Martineau, fidèles animateurs de cette soirée. Pierre régalait alors l’assemblée d’anecdotes ayant fait l’histoire du rallycross de Lohéac et recevait un prix pour l’ensemble de son œuvre des mains de Patrick Germain, actuel organisateur de l’épreuve.

C’est ensuite Damien Delanoue qui reçoit un trophée qu’il remettra à un membre de l’organisation de la prochaine finale des slaloms qui se déroulera à Ancenis en septembre prochain. Et enfin, l’équipe de formation de la Ligue sera également honorée avant que Bruno Longépé ne reçoive le trophée Jacky Deborde pour la première fois.

Cette soirée sera alors clôturée par une intervention de Jacques Olivier, précédent Président de la Ligue, et par la remise du trophée des lycées dans la course. L’occasion d’annoncer que la saison 2018 verra 7 lycées s’affronter sur les pistes de slaloms.

Voilà qui conclut la saison 2017, autour d’un dîner et d’une soirée parfaitement orchestrée. Place maintenant à la saison 2018, dont le coup d’envoi sera également donné à Lohéac, dans le cadre du rallye national qui s’y déroulera les 17 et 18 mars.

http://www.ligue-sportauto-bpl.org/index.php/actualite/153-remise-des-prix-2017

IMG_0041http://www.ligue-sportauto-bpl.org/index.php/multimedia/photos/category/91-remise-des-prix-2017


Finale de la Coupe de France des Slaloms
04/09/2018 COMMUNIQUE DE PRESSE
FINALE DE LA COUPE DE FRANCE DES SLALOMS 2018

Le Slalom ouvre le bal des Finales

Comme chaque année à la fin des vacances d’été, les pilotes attendent impatiemment la liste des qualifiés pour les Finales des Coupes de France. Dans chaque Ligue, ce sont les meilleurs des meilleurs, ceux qui ont marqué le plus de points, qui sont du voyage.

FFSA - Championnat de France Montagne

© JL Jarret

La première des Finales, celle des slaloms, se disputera les 8 et 9 septembre sur le très beau circuit de karting de  l’Aubinière à Ancenis dans la Région des Pays de la Loire entre Nantes et Angers. Une magnifique piste qui bénéficie d’un accès privilégié avec une sortie de l’autoroute A11 à moins d’un kilomètre. Ce circuit, sur lequel sont régulièrement organisées des courses karting de haut niveau, dispose d’équipements permanents de qualité avec un grand parc coureur stabilisé et une tribune de 500 places assises.

« Au cours des deux dernières décennies, la Finale de la Coupe de France des Slaloms est parvenue à se hisser au rang des épreuves incontournables de la discipline. Ce grand rassemblement revêt une dimension d’autant plus particulière pour nos pilotes amateurs que le Slalom compte parmi les univers les plus accessibles du sport automobile.
Je tiens donc à saluer le travail de la Ligue Bretagne – Pays de la Loire et de l’ASA Nantes Atlantique, dont le dévouement fait perdurer cet esprit. Je suis convaincu que cette édition témoignera du succès que le Slalom rencontre tout au long de l’année. À tous – organisateurs, bénévoles, pilotes, spectateurs… –, je vous souhaite une excellente Finale 2018 ! »

Nicolas Deschaux, Président de la Fédération Française du Sport Automobile

 

 Depuis 2 ans, l’ASA Nantes Atlantique travaillait sur ce projet de Finale de la Coupe de France des Slaloms. Le 25 janvier, la FFSA a confirmé son accord au Président de l’ASA Damien Delanoue. Un mandat qui commence fort pour notre équipe! Quelle joie et quel défi d’accueillir une nouvelle fois la Finale des Slaloms. Je compte sur toutes les forces vives de la Ligue pour faire de cet évènement un moment inoubliable »

Patrick Morisseau, Président de la Ligue Bretagne-Pays de la Loire

LES FORCES EN PRÉSENCE

La bataille promet d’être féroce entre les 130 engagés de cette Finale sur le magnifique circuit de karting d’Ancenis, finalement pas aussi rapide que peuvent le laisser imaginer les photos aériennes, puisque les organisateurs n’ont eu à ajouter que deux chicanes.

28 monoplaces et 19 groupe CN-CM se disputeront la victoire scratch mais il est bien difficile d’émettre un pronostic. Alfred Arpin, déjà vainqueur ici même, aura l’avantage de la connaissance du terrain mais aura fort à faire face à de jeunes pilotes comme Enzo Santelli et Benoit Taviaux, ce dernier roulant avec un moteur 1600. Les expérimentés Jean-Jacques Derrey et Remy Fièvre, sur ses terres, pourraient également tirer leur épingle du jeu, tout comme les redoutables Normands Stéphane Lamoureux, vainqueur il y a un mois à Lohéac, et Thibault Lemoine. À moins que la révélation Cindy Gudet, qui a remporté son premier classement scratch en juin, vienne créer la surprise et dominer tous ces messieurs !

En groupe CN-CM, le local Arnaud Mornet, très motivé sur son antique barquette Arc qu’il prépare lui-même, pourrait devancer  une cohorte de CM plus récents et bien pilotés comme les Sivercar, Speedcar, Traking et BRC de Hebinger, second l’an passé, Baud, Michel ou Somaré.

Les F2000 seront 27 pour une couronne. En classe 1, on suivra les très belles autos de Thierry Jabet (106) François Metayer (AX Gti ) et Fabrice Dussoulier (Supercinq). En 1600, Françis Mornet tentera d’imposer son originale BX Sport aux nombreuses 205 GTI. En Classe 3, la victoire sera très disputée entre les Renault Clio Cup, Clio Williams et 5 GT Turbo.

Dans le groupe N, 26 voitures sont engagées, avec là encore de redoutables Clio Williams. Cédric Sanchez, pour sa dernière course, sera confronté aux frères Ghesquière ou à Olivier Hronink, tous habitués des Finales. En classe 2, bataille annoncée entre le Ligérien Christophe Maheu, Luc Escandel et quelques performantes Saxo.

En groupe A, Yannick Lauber, vainqueur l’année dernière avec sa Clio Cup, fera face à de redoutables Saxo Cup pilotées par Christophe Allard (8 victoires de groupe cette saison), les frères Bacquié, Romain Lecoq ; sans oublier Alain Barberon et sa 106 kitcar.

8 engagés en FC/FS avec les inusables Rallye 2 et les Alpine A110 de Claude Accary et Didier Nerling, les « chouchous » du public. Sans oublier la très belle et rare GECEM de Cédric D’amico, favori pour la victoire du groupe.

16 Ligues seront ainsi représentées sur cette Finale de la Coupe de France des Slaloms 2018, dont 15 partants pour la Ligue Bretagne-Pays de la Loire organisatrice, mais aussi 14 pour la Ligue Bourgogne Franche-Comté et 13 pour les performants voisins normands ! Avec le très beau temps annoncé pour les deux jours, tout est réuni pour réussir une très belle Finale !